Stockage de l’électricité: la nouvelle solution anti-pénurie? Retours d’Ibadan et de Cotonou – Présentation de Mélanie Rateau

Extrait diapo 9 « Stockage de l’électricité: la nouvelle solution anti-pénurie? Retours d’Ibadan et de Cotonou »

Mélanie Rateau a présenté deux des terrains d’Hybridelec dans le cadre de la demi-journée « Le stockage de l’énergie électrique. Potentielles applications des nouveaux systèmes et retours sur les terrains » du 12 septembre 2018 à Champs sur Marne, organisée par le GT « Ville et énergie » du Labex Futurs Urbains.

Le diaporama « Stockage de l’électricité: la nouvelle solution anti-pénurie? Retours d’Ibadan et de Cotonou » est issu de sa recherche doctorale, dont les terrains ont bénéficié du soutien de l’ANR Hybridelec, de l’IFRA à Ibadan et de l’IRD à Cotonou.

Son plan de présentation est:

  • Partie 1 : Contexte
    • Secteur électrique nigérian chaotique
    • Distribution de l’électricité à Ibadan
    • Terrain d’étude : Ibadan
  • Partie 2 : Offres d’accès
    • Dispositifs marchands d’accès à l’électricité
    • Dispositifs de stockage de l’électricité
    • Appareils rechargeables et cabines de recharge
  • Partie 3 : Chez les ménages
    • Carte des modes d’accès à l’électricité
    • Batteries Back-up chez les ménages aisés
    • Éclairage et cabine de recharge
  • Partie 4 : Et à Cotonou ?
  • Conclusion : Complexification

Configurations hétérogènes de fourniture de l’électricité et inégalités d’accès aux services énergétiques, Grand-Cotonou (Bénin) et Ibadan (Nigéria)

Recherche doctorale : Configurations hétérogènes de fourniture de l’électricité et inégalités d’accès aux services énergétiques, Grand-Cotonou (Bénin) et Ibadan (Nigéria)

La généralisation de l’accès à l’électricité en Afrique Subsaharienne est entravée par des problèmes d’infrastructures lacunaires et de pénurie d’énergie (Africa Progress Panel 2015). Ces défaillances constituent un terreau favorable à l’émergence de pratiques illégales, informelles et alternatives. La part de la population ayant accès au réseau conventionnel y est de 30% en moyenne en 2012 (International Energy Agency 2014), mais ce chiffre cache des différences entre les pays de cette Afrique plurielle. Par exemple, seulement 25,5% de la population a accès au réseau conventionnel au Bénin (Direction Générale de l’Énergie 2017), contre 45% au Nigéria (Ley, Gaines et Ghatikar 2015). Ces inégalités d’accès se retrouvent aux échelles nationales, entre zones urbaines et rurales (Direction Générale de l’Énergie 2017; Ley, Gaines et Ghatikar 2015), mais aussi au sein même des villes. La recherche se concentre sur ces échelles urbaines et porte sur les agglomérations de Cotonou au Bénin (en y incluant Abomey-Calavi et Semè-Kpodji) et d’Ibadan au Nigéria. Continuer la lecture de « Configurations hétérogènes de fourniture de l’électricité et inégalités d’accès aux services énergétiques, Grand-Cotonou (Bénin) et Ibadan (Nigéria) »

Choices of case studies

Case studies

Case studies have been chosen to reflect a set of diverse geographical (urban) and technological situations and to analyse their evolution with regard to the social, political, economic and urban environment. The choice also follows a principle of efficiency: by choosing places and cases that they are already accustomed to, researchers will minimize the entry cost (knowledge of geographical, historical, political and legal environment). In several cases, the proposed research will built on previous work (South Africa, Lebanon, India, Pakistan). The fieldwork undertaken by the students (master and doctoral students) or postdoc will be tightly supervised by experienced researchers and they will last longer to compensate for the “learning costs”. Several of these countries are almost totally out of map of energy studies (Nigeria, Pakistan, Benin, Chad…).